Mon témoignage à « Franc-Maçonnerie Magazine » : Presse et franc-maçonnerie en Belgique

 

34.jpgLes francs-maçons belges (quelque 22 000 membres, selon des estimations) sont reconnus pour leur extrême discrétion quant à leur appartenance à une Loge. Pas ou très peu d’extériorisation comme aux USA ou en France, par exemple.

Alors que le GODF effectue de multiples interventions publiques (via, entre autres, la publication de communiqués qui s’apparentent à de véritables prises de position) sur maints sujets sociétaux, politiques, éthiques…, les Obédiences belges sont quasiment absentes à ce niveau-là.

Néanmoins, depuis trois, quatre ou cinq ans, je constate un « frémissement » dans la presse belge qui répercute davantage quelques événements et autres considérations maçonniques. Ainsi, un grand débat entre l’archevêque de Belgique et le grand maître du GO qui s’était tenu à la Foire du Livre de Bruxelles fut retransmis par Télé Bruxelles ; la naissance d’un Salon du Livre maçonnique dans la capitale de l’Europe, l’inauguration de nouveaux locaux du Musée de la Franc-Maçonnerie, des cours et séminaires sur l’« Histoire de la franc-maçonnerie » à l’Université Libre de Bruxelles… ont été annoncés par la presse écrite sans commentaires désobligeants, comme cela peut l’être dans d’autres pays ; le très catholique quotidien « La Libre Belgique » ouvre même régulièrement ses colonnes, de manière constructive – ou, du moins, de manière réfléchie – , à différentes questions maçonniques ; il est souvent fait référence au blog « hiram.be » lors de reportages ou interviews… ; la présentation de la « Vénérable société initiatique » fait aussi l’objet de documentaires « sérieux » (Télé Mons-Borinage, par exemple)…

Moi-même, j’ai participé à plusieurs de ces émissions, et, mieux, j’ai pu « chroniquer », tant à la radio qu’en télévision (RTBF, parfois relayée à travers le monde par TV5 Monde) sur « Bruxelles, capitale architecturale franc-maçonne », sur « Le secret maçonnique », sur un « Monument maçonnique » dans un cimetière du Brabant wallon…, sans le moindre souci. Que du contraire ! L’audimat fut excellent et les commentaires fort encourageants.

Bien sûr, la vigilance reste de mise, car il y a les traditionnels « marronniers » aux moments creux pour des magazines, c’est-à-dire les vacances, voire les supposées divulgations de listes de francs-maçons belges « célèbres » (politiques, magistrats, syndicalistes, médecins, journalistes…), avec généralement des informations fantaisistes ou peu crédibles,  mais ces faits publiés sur Wikipedia, dans des blogs et des sites relevant très souvent de milieux sectaires ou ultraconservateurs, restent anecdotiques et le soufflé retombe bien vite. Ainsi, le fait que le Premier ministre actuel Elio Di Rupo (PS), soit déclaré franc-maçon, n’a pas soulevé le moindre problème à ma connaissance.

En vérité, selon ma perception et mon expérience en ce domaine, je crois que le Belge est assez indifférent face à cette question de l’appartenance à une Loge.

 

30 (2).jpgPierre Guelff, auteur de « Sur les pas des francs-maçons » et « le Petit livre de la sagesse et de l’esprit maçonniques » (Éditions Jourdan), journaliste et chroniqueur radio-tv.

 

Publicités