À Ostende

20180507_090542.jpg20180507_091010.jpg20180507_091102.jpg20180507_095300.jpg20180507_095313.jpg20180507_095925.jpg20180507_100001.jpg20180507_100023.jpg

 

 

 

 

 

Balades ostendaises : 1. Il y art contemporain et bite (pub) à quelques pas l’un de l’autre. Grande différence entre les deux ? 2. Remarquable restauration de la Villa Maritza (1885) : ça, c’est de l’art pour moi ! 3. Très grosse interrogation devant la statue de Léopold II et la dédicace « Ostende à son génial protecteur », roi accusé d’ethnocide colonial par maints observateurs et historiens (Conan Doyle, Mark Twain, mouvement international de protestation en 1900…) avec massacres, mutilations (voyez la main « symboliquement » coupée d’un « indigène » à gauche sur une photo d’un bas-relief glorifiant l’œuvre du roi), esclavagisme, malnutrition… tout ça avec une femme au flambeau, symbole de… liberté !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s