Le chemin importe peu, la volonté suffit

IMG-20190728-WA0005Après avoir bouclé le « Tour de la Terre » il y a un an, en route vers les 43 000 km d’allure (très) libre et une motivation supplémentaire pour mon futur ouvrage « Le chemin importe peu, la volonté suffit » (Albert Camus) avec la participation d’adeptes ou pros de la course à pied : champion de France de Marathon, champion de Belgique de Culturisme, finaliste Coupe de Belgique basket, recordman 24 Heures à la nage et Traversées de la Manche, escrimeuse vice-championne de Belgique, ultramarathonien, médecins et kinés sportifs, joggeurs… Merci à MP pour la photo.

Publicités

Combats d’un humaniste algérien

livre larbiAnnonce de la prochaine sortie de l’essai de mon ami kabyle Larbi Adouane : « il est le résultat de deux militants pour une humanité pacifique et le terme « Combats » fait référence à Albert Camus (qu’ils apprécient), rédacteur en chef de « Combat » qui fit entendre la voix de la justice, de la vérité et de la dignité humaine« , selon les éditeurs ECE-D.

Irréductible !

20190725_11292120190725_112949

Et me voici catalogué d’irréductible parmi les « Irréductibles de Nature » dans Télérama consacrant un reportage à Fréquence Terre-RFI : « Pierre Guelff continue, lui, d’y tisonner ses sujets de prédilection, donnant à entendre les soulèvements sociétaux en faveur du climat (PAS SEULEMENT !), combattant les lobbies. « Je suis attentif à la nature, qui fait partie du patrimoine humain », dit-il modestement. » Plus de douze ans sous le regard du « chef » Frédéric Benot : quelle patience… a-t-il !

Retour aux sources

IMG-20190711-WA000220190711_14131420190711_13244920190711_132414

Plus de sept décennies plus tard, retour aux sources et quelques jours de repos près de ma cité natale, Stavelot, et heureuse découverte à l’Athénée Royal (où j’ai doublé ma 1ère…primaire !) avec cet écrit au fronton de l’école  » Justice, Liberté, Vérité« , très sympa accueil au (superbe) Musée de l’Abbaye et tristesse face à l’état lamentable de la maison classée de l’artiste Marcel Hastir, mais légendaire humour (noir) des Blancs Moussis qui l’atténue !

Me voici « Maillot du meilleur grimpeur au TdF 2019 » !

20190707_113810bis20190707_11425520190707_114448

À tout faire, ce matin, je jogge, quasi seul, sur le parcours de l’étape du TdF. Je monte l’avenue de Tervuren et croise un « vrai » coureur (quelle vitesse !) qui descend en reconnaissance, une voiture suiveuse s’arrête et je reçois un maillot du meilleur… grimpeur (de l’avenue de Tervuren ?) !!! À présent, je peux dire que j’ai vraiment porté le maillot à pois du TdF et pas en tant que spectateur !!!