Albert Camus à l’honneur

Quand, de 1969 à 1971, un collègue de travail (Larbi Adouane), lui les maths et moi la métrologie, me fit découvrir sa Kabylie natale, il me mit dans les pas (et les pages) d’Albert Camus que, tous deux, blanchis sous le harnois, apprécions encore (d’où notre hommage dans « Combats d’un humaniste algérien ») dès lors, ce soir 21h, France 3 pour « Les vies d’Albert Camus » !!!20191102_162322DSC0250020200117_093103

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s