Lecteur inattendu…

Ce matin, dans le chaleureux décor littéraire d’abao (40 rue Middelbourg, Boitsfort), rencontre avec un lecteur inattendu de mon essai « Victor Hugo – Ceux qui vivent sont ceux qui luttent », un ouvrage écrit avec trois descendants de l’illustre écrivain et qui se vend (24,90 euros) comme des petits pains, plutôt comme des spéculoos en cette période de cadeau, paraît-il.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s