Nouvelle mission de solidarité

Nouvelle mission citoyenne en faveur de (trop) nombreux précarisés, et très heureux de participer aux activés de l’Épicerie sociale (commune de Bxl) où la gestion du budget d’aide et l’encouragement à consommer des fruits et légumes (colis gratuit) relèvent d’une réelle pédagogie de solidarité.

Être de Gauche

Être de gauche selon Edgar Morin
« Qu’est-ce qu’être de gauche ?
A mes yeux, c’est se ressourcer dans une multiple racine : libertaire (épanouir l’individu), socialiste (amélioration de la société), communiste (communauté et fraternité), et désormais écologique afin de nouer une relation nouvelle à la nature.
Être de gauche,
C’est, également, rechercher l’épanouissement de l’individu, et être conscient que l’on n’est qu’une infime parcelle d’un gigantesque continuum qui a pour nom humanité. L’humanité est une aventure, et « être de gauche » invite à prendre part à cette aventure inouïe avec humilité, considération, bienveillance, exigence, créativité, altruisme et justice.
Être de gauche,
C’est aussi avoir le sens de l’humiliation et l’horreur de la cruauté, ce qui permet la compréhension de toutes les formes de misère, y compris sociales et morales. Être de gauche comporte toujours la capacité d’éprouver toute humiliation comme une horreur. »

Expo

Pour mon essai « À la découverte de la Belgique maçonnique » (Éd. Jourdan, été 2022), je m’étais penché sur l’Hôtel de Ville « maçonnique » de Saint-Gilles. Alors, je vous convie déjà, les we des 7-8 et 14-15 mai, à visiter l’expo « Le Grand Atelier » où ce thème sera aussi abordé ! Entrée gratuite !

Hécatombe

Reportage très « engagé » pour relater l’hécatombe de milliers d’arbres en Forêt de Soignes, au Parc de la Woluwe…, avec son lot de destructions en pleine période de nidification (du printemps à la mi-août), de reproduction, avec la mort assurée de couvées, nichées, portées…, bref, du business en accord avec des élus – même ECOLO – sans aucune éthique.

Paradoxe choquant

Paradoxe indécent que la solidarité ne peut pas toujours combler : aux nombreux précarisés dans une société où les plus riches sont de plus en plus riches, s’ajoutent les réfugiés de guerres qui font le bonheur des marchands d’armes, alors que diminue l’approvisionnement pour les colis alimentaires qui viennent en aide à ces victimes innocentes…

Plus je vieillis…

Quand j’étais sur les pas d’Albert Camus avec les apprentis en machines-outils en Kabylie, je n’avais pas prêté attention à sa citation : « Plus je vieillis et plus je trouve qu’on ne peut vivre qu’avec les êtres qui vous libèrent et qui vous aiment d’une affection aussi légère à porter que forte à éprouver. » Aujourd’hui, c’est fait !