Petits musées, grands artistes

La Glèbe  Constantin Meunier  1872.JPGXL Aristide Bruant  Toulouse-Lautrec  1892.JPGXL La Malédiction  René Magritte 1963.JPGXL Le silence de la tombe  Julien Dillens 1896.JPGXL Les Belges ont faim 2  Théophile Steinlen  1915.JPGXL Buste de Nelle  Charles Samuel  1862-1938.JPGXL Les Rochers des Grands Malades Près de Namur Félicien Rops 1876 .JPGXL La défiance  Fernand Khnopff  1893.JPG« Petits musées, grands artistes« , telle est la nouvelle série que je peaufine pour « Quand la nuit porte conseil » sur « Fréquence Terre – Radio France Internationale« . Première étape : le Musée d’Ixelles qui propose jusqu’au 20 septembre 2015 « Paysages de Belgique » avec des œuvres de James Ensor, Félicien Rops, René Magritte, Constant Permeke, Constantin Meunier… et, de manière permanente, Toulouse-Lautrec, Fernand Khnopff, Rik Wouters, « Le Christ apaisant la tempête » d’Ensor, « Les Belges ont faim » en 1915…

16 mai 2015ter copie2.jpgPremière émission sur « Fréquence Terre-Radio France Internationale » : le samedi 5 septembre 2015.

Publicités

C’est pour la rentrée de septembre !

image-0001alcool1.jpgimage-0001alcool2.jpg « Quand l’alcool et la drogue tuent » en Poche (PIXL-Procès) avec un thème délicat : « Toutes les affaires évoquées se basent exclusivement sur des faits avérés et non de la fiction ! » C’est mon 17e ouvrage aux Éditions Jourdan en dix ans ! Merci pour cette confiance à Alain Jourdan, Véronique De Montfort, Louise Éditions Jourdan-Pandore, Raïssa Denil, Mathilde Éditions Jourdan-Pandore, Aurielle Éditions Jourdan-Pandore, Éric Timmerman…

Une tour énigmatique

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Ma cinquième chronique estivale (sur treize) dans « Ciné-Télé Revue » avec pour sujet l’énigmatique tour tors de Jodoigne. Ce phénomène architectural est aussi développé dans mon ouvrage « Belgique Mystérieuse » (Éditions Jourdan) avec d’autres cités : Baelen, Goé…DSCF3381.JPGDSCF3382.JPG

DSCF3933.JPG11216299_10206542302379388_1646878001_n.jpg28.JPG

Version écolo du sexe : ça cartonne !

DSCF3231 facebookbiscopie - Copie copie - Copie.jpgJe n’ai vraiment pas à me plaindre avec 34 453 lectures des podcasts et articles de mes chroniques sur « Fréquence Terre-RFI » ces douze derniers mois (en plus des auditeurs, bien entendu), mais, gageons que la moyenne de près de 100 lectures par jour va être franchie avec le sujet de ce dimanche : « Le sexe en version écologique« .

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

http://www.frequenceterre.com/2015/07/19/le-sexe-en-version-ecologique/

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

La Belgique racontée aux Français, en somme…

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

11056964_10206098411402391_210843509_n (2) - Copie copie2.jpgQuand la nuit porte conseil (18) sur « Fréquence Terre » : Les malveillances d’Apollinaire à Stavelot

 

« Quand la nuit porte conseil » : citations, proverbes, paroles de vie, coutumes, légendes, croyances populaires du monde entier… proposés par Pierre Guelff.

 

Quelques étapes d’intérêt international des randonnées en francophonie belge et dans la capitale de l’Europe, intitulées « Le Beau Vélo de RAVeL », sont susceptibles de captiver l’attention de nombreux français qui y résident ou travaillent, des touristes, voire des Nordistes. 

Stavelot1.jpgStavelot et Francorchamps, étapes du « Beau Vélo de RAVeL », sont deux entités qui, avant modification du tracé (passé de 14 à 7 kilomètres), étaient surtout étroitement liées par le médiatisé « Virage de Stavelot » du plus beau circuit automobile du monde.

Stavelot3.jpgStavelot, cité des Blancs Moussis, personnages énigmatiques et amuseurs  se confondant avec la légende de moines « libertins », est une très ancienne cité fondée en 648, du temps de Remacle, moine français envoyéd’Aquitaine afin de civiliser les populations ardennaises.

Stavelot5.jpgStavelot4.JPGOutre des fouilles archéologiques exceptionnelles sur le site de l’abbaye, il y a trois musées : celui, extraordinaire, de la Principauté de Stavelot-Malmedy, du Circuit Spa-Francorchamps et Apollinaire. Ici, on rappelle que le poète français Guillaume Apollinaire (1880-1918) quitta la pension Constant, située rue Neuve, sans payer sa facture car sa mère, qui devait lui envoyer de l’argent, avait tout dépensé au Casino de Spa. Il était resté des semaines dans cet établissement qui, à présent, s’appelle « Le Mal-Aimé », du nom d’un poème du recueil « Alcools ».  Sur la façade, on peut lire : « À l’aube du 5 octobre 1899, le poète Guillaume Apollinaire quitta cette maison où il vécut une saison de sa jeunesse. » Stavelot qui resta dans le cœur du poète. Il y changea son prénom « Wilhelm » en « Guillaume », y fit de longues promenades, fréquenta un cercle poétique et dramatique et y rencontra Marie Dubois.

Stavelot6.jpgIl en devint rapidement amoureux et, visiblement, elle le lui rendit bien. Elle fut une sorte de muse pour lui, puisqu’il se mit à écrire de manière abondante. Mais, par son départ à la cloche – avec une fameuse ardoise au préjudice de Monsieur Constant -, il rompit brusquement sa relation avec Marie. Ce qui, visiblement, ne lui porta pas chance sur le plan sentimental. En effet, le futur ami d’Alfred Jarry et de Picasso vécut d’autres déboires sentimentaux, sa manière de fuir en plantant Marie, c’était son premier amoureux, paraît-il, l’aurait « marqué » de manière négative, du moins, sur ce plan-là !

 

Musique : « Birth in Blue » de Michaël Mathy

Sources : « France, Belgique, Ardennes Mystérieuses » de Pierre Guelff aux Éditions Jourdan.

 

 

Bravo, les « décideurs » !

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

CHAuderghem cloître.JPGDSCF3861.JPGDSCF3880.JPGÀ l’Abbaye du Rouge-Cloître, j’ai aussi vu le « Quartier Agricole » (XVIIIe siècle) qui abritait une… « tuerie » (*) et j’ai apprécié la phrase de Vincent Van Gogh : « Il n’y a rien de plus réellement artistique que d’aimer les gens. »

Ce site en Forêt de Soignes a été remarquablement restauré (bravo, donc, les « décideurs » !) et j’ai encore pu constater que mon « militantisme » (« Belgique Mystérieuse » aux Éditions Alain Jourdan), Télétourisme – RTBF/TV Monde, VivaCité) à sauvegarder un mur d’enceinte contenant des symboles (parfois reconstitués avec imprécision, mais ils sont là !) a porté ses fruits…

 

(*) Abattoir.

 

Quand la nuit porte conseil (24) : Bâtir pour des hommes, bâtir des hommes

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

11056964_10206098411402391_210843509_n (2) - Copie copie2.jpg« Quand la nuit porte conseil » : citations, proverbes, paroles de vie, coutumes, légendes, croyances populaires du monde entier… proposés par Pierre Guelff. (*)

DSCF3874.JPGDSCF3876.JPG

 

 

 

 

 

 

À maintes reprises dans mes émissions et ouvrages, j’ai fait état du respect et de l’admiration que je voue aux artisans, plus spécialement aux Compagnons du Travail.

Souvent, il était question de souligner des œuvres moyenâgeuses façonnées dans le bois, la pierre ou le métal, voire de vitraux qui ornent encore des édifices religieux et châteaux ou, également, des manuscrits enluminés.

DSCF3865.JPGMa récente rencontre avec l’un des lointains descendants de ces artisans exceptionnels, a conforté mon envie de témoigner de leur maîtrise de la matière inspirée par un savoir-faire ancestral.

Ici, la main est bien guidée par l’esprit et la culture ouvrière est une culture sacrée qui fait partie du patrimoine depuis des siècles.

Il me plaît aussi de rappeler les propos d’Émile-le-Normand, Compagnon Passant Serrurier du Devoir : « Je bâtis pour les hommes, je bâtis avec les hommes et, ce qui se voit moins, en faisant cela, je bâtis des hommes. »

DSCF3866.JPGC’est donc dans ce merveilleux contexte que j’ai regardé le Compagnon Septy Bechou, fileur de verre, ouvrager une perle de verre à la flamme, dans le cadre magnifique de l’Abbaye du Rouge-Cloître située en Forêt de Soignes dans la capitale de l’Europe (www.espaceperles.be).

Outre la magique création de cette perle sous mes yeux, l’artisan se révéla être un conteur avide de partager son art : DSCF3875.JPG« Quand les hommes découvrirent le feu, ils voulurent l’apprivoiser, le dompter, le maîtriser, l’utiliser… Certes, le feu est aussi devenu sacré à leurs yeux, à l’image de la boule de feu qu’est le soleil, mais n’a-t-on pas tous une « flamme » en nous ? Cependant, tout l’art est de trouver l’équilibre entre l’esprit, le cœur et le geste. »

Dès lors, comment ne pas être en symbiose avec cette expression : « Le Compagnon n’exerce pas un métier, il est le métier. »

 (*) Diffusion sur les antennes et sites de « Fréquence Terre- Radio France Internationale » à partir du 29 août 2015 à 23 heures.